Témoignage de Pauline - Working Holiday Visa en Australie

Partir seule en Australie avec le Working Holiday Visa (WHV) était un peu comme un défi. C’est un pays gigantesque et assez méconnu de nous autres, Européens. Le WHV proposé aux jeunes étrangers est parfait pour découvrir le pays tout en travaillant à droite à gauche, sans forcément avoir d'expérience. Pour ma part, j’avais d’abord décidé de m’installer dans une des grandes villes de la côte Est, avant d'entamer mon tour, pour avoir une idée de la vie urbaine "Down Under". Et voilà, bonjour Melbourne !

Voyager de cette façon est assez pratique et il y a beaucoup de gens dans la même situation, beaucoup de ‘backpackers’, ce qui fait que trouver une colocation et un job n’a vraiment rien de très compliqué. On se crée un réseau assez facilement, que ce soit par des personnes rencontrées en auberge de jeunesse ou simplement par les réseaux sociaux et internet.

 

Trouver du travail

Le site australien Gumtree regorge de petites annonces et c’est comme cela que j’ai obtenu une place de serveuse dans une sandwicherie, puis dans un café français. J’ai aussi été barmaid dans un beergarden par la suite, grâce à certains de mes colocataires. Ce visa donne accès seulement aux petits boulots, qui sont bien assez pour le but commun des backpackers : économiser et voyager. C’est une expérience très riche, car on apprend souvent sur le tas et travailler dans l’hôtellerie est parfois assez difficile et physique, mais très social et intéressant. Je ne me plaindrai plus jamais sans raison évidente du service d’un établissement, connaissant maintenant l’envers du décor. Ayant fait ces petits boulots, je peux maintenant vous dire que je sais dessiner des motifs en forme d’éléphant ou fleurs dans la mousse du café (dont les Australiens sont experts) ou encore vous servir une pression belge de façon traditionnelle (en 9 étapes). Mais je peux aussi vous dire que je sais ce que ‘gagner son pain’ veut pleinement dire et c’est extrêmement satisfaisant de savoir qu’on a mérité son voyage. Certains travaillent comme moi, dans des bars, d’autres dans des fermes avant de faire le tour du pays et c’est le même sentiment. Ces heures passées derrière un comptoir, ou entre deux rangs d’un champ de fraises font partie intégrante du voyage, de votre voyage, qui lui, sera unique.

Voyager

Vous prendrez des avions, des bus, des bateaux, des trains (parfois pendant 3 jours entiers), vous conduirez des vans ou ferez du stop avec des allemands rencontrés à Surfer's Paradise jusqu'à Byron Bay, le paradis hippie. Vous vous ferez peut-être mordre par les perroquets de Brisbane ou les dingos de Fraser Island mais que serait une aventure sans une petite égratignure? Vous toucherez le sable le plus fin du monde aux Whitsundays et la terre la plus rouge dans le désert d'Uluru. Vous vous essoufflerez au didgeridoo ou simplement en portant votre sac à dos mais ça en vaudra la peine car vous l'aurez relevé, ce défi. Et vous en aurez des souvenirs plein les poches, et des centaines de rencontres aussi.

L’anglais est une très belle langue et traduit cela en une phrase :

"Work your way around Australia"

Pauline

En lire plus sur son blog : Viking Roots in my Boots